Le petit coin de Galles de mon père dans son chalet au bord du lac canadien -voyages radin

L'écrivain raconte les traces de son père avec un compatriote gallois qui a émigré il y a près d'un siècle – et s'est enraciné en Ontario

Il y a dix ans, mon père, Terry Lee, a trouvé un panneau en bois derrière le hangar à bateaux de notre chalet. Il a deviné qu'elle s'était accrochée au-dessus de la porte, nommant cette propriété au bord du lac de l'Ontario: Brynmorwydd. Papa, qui a grandi à Cardiff et a émigré au Canada dans les années 1970, a tout de suite su que c'était le gallois. Mais le chalet, qui appartenait à l'origine à la famille de ma belle-mère, était en fait un exercice de canadianité pour mon père, qui n'est pas vraiment à portée de main avec des canoës ou des feux de camp. Je ne suppose pas qu'il ait jamais prévu que cela le ramènerait au Pays de Galles, mais quelques semaines plus tard, il a repéré le nom du premier propriétaire du chalet estampillé sur l'une de ses poutres: John G. Bolt.

Il a recherché des actes , des dossiers, des cartes et des recensements avec l'aide de mon oncle, et l'histoire a émergé de John Bolt, né en 1886 près de Llanrhaeadr, au nord du Pays de Galles. Fils d'un garde-chasse, il a déménagé au Cheshire à l'âge de huit ans, après la mort de ses parents. En 1927, Bolt a navigué au Canada et a travaillé sur le chemin de fer Canadien Pacifique: il a réclamé un terrain, construit un chalet et l'a nommé d'après le domaine où il était né: Brynmorwydd.

Continuer la lecture…

Laisser un commentaire